2 229 112 visites 35 visiteurs
Strasbourg Rcsa
Championnat
1
1
4 novembre 2018 15:00
Sfc
92'
NC
30 min
Carton jaune
75 min
78 min
86 min
Remplacement
87 min
But marqué
Passe décisive
92 min
But encaissé
PARC DES SPORTS STADIUM N°1
Pelouse naturelle
15:00 - 4 novembre 2018
Arbitre Central
MATHIAS ROTH
Arbitre(s) assistant(s) OLIVIER SOLIGO MAROUAN MATHLOUTHI
NC

Relégables, les Sarregueminois n’auraient nullement volé leur deuxième succès de la saison, s’ils s’étaient imposés à Molsheim, contre le leader strasbourgeois. Ils en ont été privés dans le temps additionnel par une réserve renforcée par six pros, qui n’a guère justifié son statut. Et qui peut s’estimer heureuse de cette égalisation généreusement offerte par l’arbitre.

A l’image de leur coach, Sébastien Meyer, hors de lui, les Lorrains, qui recevront le FC Metz, dans quinze jours au 8e  tour de la Coupe de France (le dimanche 18 novembre), peuvent s’estimer lésés par ce troisième nul d’affilée. D’abord parce qu’ ils auraient dû bénéficier d’un penalty dès la 33e minute, pour une intervention plus que suspecte d’Ismaël Aaneba sur Hassan M’Barki. Ensuite parce que le coup franc préalable à l’égalisation, accordé aux Bleus à la 92e  minute, pour une supposée faute du même M’Barki sur Grimm, n’a sauté aux yeux de personne, pas même de François Keller qui en a fait la confidence après coup.

Après avoir mal exploité quelques contres en deuxième période, les Sarregueminois avaient fini par trouver l’ouverture à la 87e  minute sur un plat du pied droit imparable de Mehdi Ouadah, entré… 30 secondes plus tôt et décalé par M’Barki après un ballon lâché par Grimm. Sébastien Meyer pouvait se féliciter de son coaching, mais la suite allait le faire cruellement déchanter.

Le sacrifice de Caci

Cinq minutes plus tard donc, ils ont perdu le bénéfice d’une victoire qu’ils croyaient tenir sur ce coup franc litigieux. Le tir contré de Youssouf Fofana revint comme par miracle dans les pieds du remplaçant Ben Ouabi qui, marquait de près. Un nul qu’Anthony Caci a su préserver en stoppant irrégulièrement M’Barki en position de dernier défenseur. Son sacrifice lui valut une expulsion logique à la 94e , mais le leader pouvait le remercier…

« Le contenu m’ennuie » avouait François Keller. « Aux yeux de Thierry Laurey (présent en tribune), il n’y a rien à tirer de notre prestation ». Sinon un huitième match de rang sans défaite. C’est cadeau.

Source : Le Républicain Lorrain

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS éQUIPE

SFC

6 Derniers matchs

G N N N G G

Répartition des buts

34 buts marqués
35 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

PROCHAINS MATCHS

CLASSEMENTS

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 STRASBOURG RCSA 19 11 5 4 2 0 18 15 0 3
2 THAON ES 19 10 5 4 1 0 17 12 0 5
3 MULHOUSE FC 18 11 5 3 3 0 15 9 0 6
4 SARRE UNION US 18 10 4 6 0 0 15 9 0 6
5 TROYES ESTAC 15 10 3 6 1 0 12 8 0 4
6 FC AGGLO TROYENNE 15 10 5 0 5 0 11 7 0 4
7 AMNEVILLE CSO 14 10 4 2 4 0 15 14 0 1
8 NANCY ASNL 13 10 3 4 3 0 11 12 0 -1
9 RAON L ETAPE US 12 10 3 3 4 0 13 16 0 -3
10 STRG PIERROTS VAUBAN 11 10 3 2 5 0 16 18 0 -2
11 BIESHEIM ASC 10 10 3 1 6 0 12 18 0 -6
12 SARREGUEMINES FC 10 10 2 4 4 0 14 18 0 -4
13 ST LOUIS NEUWEG FC 10 10 2 4 4 0 12 14 0 -2
14 EPERNAY RC 6 10 1 3 6 0 8 19 0 -11
gardiens
défenseurs
Défenseur
Défenseur
Défenseur
Défenseur
milieux
attaquants
Attaquant
Attaquant
Attaquant

RENDEZ-VOUS

NC
NC

LIEU DU MATCH

Commentaires

PAROLES DE COACH

"La victoire de Troyes est prise comme une récompense. Après trois matches nuls consécutifs et quelques partitions de plus en plus convaincantes, il nous manquait une victoire pour prendre de la confiance.

C’est chose faite après ce match globalement maîtrisé. J’ai préféré la deuxième mi-temps à la première, mais nous avons été cohérents malgré un adversaire invaincu depuis le début de la saison. Cette victoire fait du bien au moral avant de nous attaquer à un Everest...

A ce titre, je lance un appel à toutes les personnes qui croient en l’exploit. Sur les quatre dernières années, nous avons réussi quelques exploits sans avoir été véritablement « supporté » au sens vocal du terme.

Face à des clubs professionnels qui étaient soutenu par une cinquantaine de supporters, cela n’était pas trop pénalisant. Mais ce week-end, près de 300 supporters messins sont attendus pour supporter leur équipe.

Ainsi, J’espère vraiment que les supporters sarregueminois sauront se faire entendre, car il serait dommage pour mes joueurs d’avoir l’impression de jouer à l’extérieur...."

Sébastien MEYER, coach SFC